• Accueil
  • > Cinema
  • > Critique de La guerre est déclarée : c’est le film de l’année!

Critique de La guerre est déclarée : c’est le film de l’année!

8 10 2011

Image de prévisualisation YouTube 

Quel est donc ce film dont la critique est dithyrambique et qui vient d’être proposé récemment par le CNC pour représenter la France aux Oscars 2012 ? La guerre est déclarée raconte l’histoire de Roméo et de Juliette dans le Paris d’aujourd’hui. Dès leur première rencontre, ils savent que leur amour est voué à un destin tragique. Quelques temps plus tard, le fruit de leur amour, Adam, a 18 mois et ne marche toujours pas. De plus, il développe une dissymétrie faciale et vomit de manière spectaculaire. Le scanner révèle qu’il est atteint d’une tumeur au cerveau. La Guerre est déclarée est une grande réussite car il part d’un sujet glauque, le cancer d’un enfant, pour nous proposer l’un des films les plus jubilatoires de l’année 2011. Valérie Donzelli, la réalisatrice, traite un sujet dramatique sur le mode de la comédie. Toute la magie et l’originalité de cette réalisatrice est de nous offrir un film jouissif, positif, drôle, émouvant, optimiste dans lequel l’amour de Roméo et Juliette est plus fort que la mort. Elle traite avec légèreté de choses graves et avec gravité de choses légères. L’humour, c’est la politesse du désespoir comme dans cette scène où Roméo explique à son banquier pourquoi il est en découvert. Cette scène nous démontre aussi la volonté de la réalisatrice de ne pas sombrer dans le pathos.
Dans une situation de crise, le cancer de leur enfant, la difficulté va éprouver l’amour de Juliette et de Roméo. C’est dans cette terrible épreuve que le couple s’épanouit et se renforce. Comme dirait Alfred de Musset, L’homme est un apprenti, la douleur est son maître et nul ne se connaît tant qu’il n’a pas souffert. L’une des répliques cultes est peut-être lorsque Roméo dit à la fin de l’histoire : « Tu me fais bien du bien Juliette. Je n’aurai jamais pu vivre ça avec quelqu’un d’autre que toi. » Ce film est autobiographique car les deux acteurs, qui ont écrit le scénario à quatre mains, Valérie Donzelli et Jérémy Elkaïm, se sont inspirés de leur propre histoire. Ils ont eu ensemble deux enfant avant de se séparer. Leur couple se reforme donc devant la caméra. Ils sont d’autant plus crédibles que leur grande complicité sur le plan artistique crève l’écran. La guerre est déclarée a été salué par la semaine de la critique au dernier festival de Cannes. Valérie Donzelli est la grande révélation de cette année 2011. Je connaissais déjà sa voix pour l’avoir entendue dans la chanson 15 Août dans l’album La Superbe de Benjamin Biolay. C’est également au côté de Benjamin Biolay que Valérie Donzelli a joué récemment le rôle d’Anna dans le film Pourquoi tu pleures ? Avec La Guerre est déclarée, Valérie Donzelli et Jérémy Elkaïm font une belle déclaration d’amour à leur fils Gabriel… La souffrance de l’enfant est occultée par l’histoire d’amour entre Roméo et Juliette. En choisissant ces prénoms, Valérie Donzelli voulait que ses deux principaux protagonistes incarnent l’archétype du couple amoureux. Leur fils s’appelle Adam, comme le premier homme, ce qui est assez logique dans la mesure où il est le fruit de l’amour avec un grand A. Et ce film n’est rien d’autre qu’une belle histoire d’amour entre deux êtres qui doivent faire face à la maladie de leur enfant. Il décortique la relation amoureuse depuis l’ivresse des premiers jours jusqu’au désenchantement du quotidien. Mais loin de révéler des problèmes latents dans le couple, ce drame va permettre de créer davantage de complicité et de liens entre les amoureux qui sortent grandis de leur expérience. Leur plus belle arme contre le cancer de leur fils Adam, c’est leur bonheur contagieux qui éclabousse ce film. Et le bonheur ne se multiplie qu’en se divisant… C’est donc en ayant tenu un journal, une sorte carnet de bord, pendant cette période de sa vie où elle a été confrontée à la tumeur au cerveau de son fils, que Valérie Donzelli a puisé l’inspiration de cette autofiction. Ce film est donc une catharsis dans laquelle ses deux co-auteurs, se purgent de leurs émotions en les re-vivant sous le mode de la fiction. De tout ce qui a pu être dit ou écrit sur ce chef-d’oeuvre, qui est le grand évènement cinématographique de l’année, je ne retiendrai que ce commentaire, un tantinet chauvin d’un critique dans Télérama. Il nous dit que le cinéma américain a ses super-héros aux pouvoirs multiples. Le cinéma Français nous propose à travers ce film des héros du quotidien qui élèvent modestement l’humanité à défaut de la sauver. Si ce film est légèrement influencé par des virtuoses du septième art tels que Jacques Demy (ne serait-ce que lorsque les deux acteurs interprètent la chanson Ton grain de beauté sur des arrangements de Benjamin Biolay) vous ne serez pas déçu non plus par l’écclectisme de la bande originale dans laquelle Sébastien Tellier ou Peter Von Poehl y cotoient Vivaldi, Georges Delerue ou Jacno y cotoient Jean Sébastien Bach… C’est à Jérémie Elkaïm que l’on doit ce patchwork musical qui fait également le charme de La guerre est déclarée.

Pour conclure, Valérie Donzelli nous prouve grâce à cette autofiction qu’un vrai couple, c’est quand l’ensemble est plus résistant que chacun de ceux qui le composent. Et ça tombe bien car dans cette histoire, notre couple d’amoureux entre en résistance en déclarant la guerre à la mort. Ce film est un hymne à la vie, il nous délivre un message d’espoir et une leçon de courage!


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Secret Life of a teenager |
le cinématographe |
liensdefilms |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un Cinéphage
| Mon ciné à moi
| FESTIVAL DE CANNES 2010